Une marque au charme moderne, la tradition Tissot

Tout en étant à la fine pointe
de la modernité, Tissot n’en
demeure pas moins une marque riche
d’une longue histoire. Fondée
par Charles-Félicien Tissot et son
fils Charles-Émile en 1853, la firme
est l’une des plus anciennes compagnies
horlogères suisse. Elle est reconnue
aujourd’hui comme une marque de luxe
d’entrée de gamme qui
plaît à toutes les
générations. La commune de Le
Locle, située au cœur de
l’industrie horlogère de la
Suisse, est le berceau de cette compagnie qui
y prospère toujours. À ses
débuts, Tissot et Fils se
spécialisait dans les montres de poche
en or et les montres pendentifs
principalement destinées à la
gent féminine — Sarah Bernhardt
fut l’une de leurs
célèbres clientes. Bien
qu’une partie de son inventaire
prît alors le chemin des
États-Unis, le principal marché
de Tissot était la Russie, si bien
qu’en 1885, le fils de
Charles-Émile, Charles Tissot,
s’est établi à Moscou
pour y gérer un nouveau comptoir. Le
succès a été au
rendez-vous jusqu’à la
révolution de 1917, laquelle a
forcé Tissot à se replier et
à revoir son plan d’affaires.
Quelques années plus tard, Tissot
rationalisait sa production en fusionnant
avec Omega sous l’acronyme SSIH :
Société Suisse pour
l’Industrie
Horlogère. Dès les
années 1930, Tissot épouse la
mode féminine qui recommande trois
tenues différentes par jour avec le
slogan « Une jeune femme et trois
montres ». Des montres à
bracelet de cuir pour pratiquer le sport aux
modèles chics s’accordant aux
tenues de soirée, Tissot a constamment
encouragé les femmes à
posséder plus d’une montre.
À partir des années 1950,
Tissot a aussi créé pour les
hommes certains modèles devenus
classiques comme la sportive Navigator, puis,
la Tissot Astrolon au quartz. Dans les
années 1970, Tissot a
intensifié sa collaboration avec le
monde sportif, faisant équipe avec
Ensign, Renault et Lotus, et des pilotes de
calibre international incluant Jacky Ickx,
Clay Regazzoni et Mario And

Lire la suite